fr
CLOSE

01

Rainer Küschall a eu une enfance normale en Suisse. À 16 ans, il se blessa gravement en juillet 1963 en plongeant dans une piscine. Depuis lors, il est tétraplégique. À cette époque, il n’existait aucune possibilité de traitement pour ce type de blessure. Après avoir passé les premiers temps dans un monastère, alité, par manque d’alternatives, il fut emmené après deux ans au Stoke Mandeville Hospital en Angleterre. La possibilité d’une amélioration de son état était impensable, selon le célèbre neurologue Ludwig Guttmann.

Lire la vidéo

Rainer, nous essayons maintenant de vous asseoir, le dos droit, dans un fauteuil roulant, mais vous ne saurez jamais le faire bouger seul. 

Ludwig Guttmann

02

Rainer passa trois mois dans un centre de rééducation complexe en Angleterre. Grâce à sa kinésithérapeute Maggy, il apprit à se déplacer en fauteuil roulant. Cela lui offrit de nouvelles possibilités qui étaient jusqu’alors impossibles. Ce fut le début de la vie du Rainer Küschall que nous connaissons aujourd’hui.
Maggy est vite devenue une personne importante pour Rainer ; elle lui a montré comment vivre sa vie. Un vendredi soir, par exemple, elle le fit sortir de l’hôpital et se rendit avec lui dans un pub de Stoke Mandeville, le « The Bell ». C’était la première fois en deux ans que Rainer sortait de l’établissement et pouvait contempler les étoiles du firmament. Ils dégustèrent une bonne bière et ce fut la première fois qu’il se sentait à nouveau vivant. Ensuite, ce petit moment d’autonomie est devenu pour lui et les autres patients une nouvelle aventure : quitter l’hôpital et se rendre au pub « The Bell », toujours sous la surveillance des kinésithérapeutes. Ce fut la première « victoire » de Rainer Küschall.

Lire la vidéo

Qu'est-ce qu'une personnalité ? Qu'est-ce que la vie ? L'esprit, la tête, rien d'autre. Tout le reste est futile.

Rainer Küschall

03

Pendant son séjour à Stoke Mandeville, il apprit de nouvelles disciplines sportives, notamment le tennis de table. En 1968, Rainer participa pour la première fois à un championnat du monde à Tel Aviv et gagna la médaille de bronze. Les années qui suivirent, Rainer Küschall se concentra sur les victoires. Déjà en 1972, il obtint deux fois l’or en tant que tétraplégique. Les victoires se succédèrent ; une médaille après l’autre, Rainer était invincible. Il émit également d’autres grands souhaits, notamment l’organisation de courses en fauteuil roulant, la principale discipline exercée par les tétraplégiques. En 1982 déjà, il se lança dans un championnat du monde, chez lui, à Stoke Mandeville. Depuis fin 1992, il obtint 45 médailles des paralympiques et de championnats IPC, une performance exceptionnelle.

Come back to see this video on:

Lire la vidéo

Chaque personne a un grand potentiel, il nous suffit de l'exploiter.

Rainer Küschall

04

Grâce à sa carrière sportive exceptionnelle, les médias ont beaucoup parlé de Rainer Küschall et célébré ses victoires. Cela n’a échappé à personne. Son seul et unique employeur remarqua le sportif suisse grâce aux médias et lui offrit un travail de bureau, que Rainer accepta volontiers. En tant que tétraplégique, il dut vite constater que ce travail n’était pas pour lui, à cause de ses capacités limitées au niveau des mains et de son lieu de travail inadapté.

Come back to see this video on:

Lire la vidéo

05

Depuis qu’il est tétraplégique, Rainer a toujours voulu être plus agile, plus rapide, plus musclé, avec plus d’énergie. Mais ce n’était pas possible. Ce qui le fascina le plus chez les tétraplégiques, c’était leur souplesse d’esprit. Un homme tel que lui n’a jamais abandonné. Rainer Küschall voulait être indépendant. C’était ce souhait capital qui marqua le début d’un nouvel épisode de sa vie, le plus important. Étant donné qu’il ne pouvait pas changer ce qu’il était, il devait donc modifier son fauteuil roulant lourd et difficile à manœuvrer. Rainer demanda à son amie de l’époque de mettre un ancien fauteuil roulant sur la table de la cuisine. Il étudia le fauteuil roulant pendant pas moins de trois semaines et en apprit beaucoup sur sa fabrication, son équilibre et son ergonomie.

Come back to see this video on:

Lire la vidéo

06

Rainer commença d’abord par retirer quelques pièces du châssis et le modifia, avec l’aide d’un mécanicien jusque tard dans la nuit. Ces nouveaux fauteuils qui relevaient jusqu’alors du rêve ont été très appréciés parmi les amis de Rainer. Un jour, un ami donna 1 000 CHF à Rainer pour qu’il lui fabrique un nouveau fauteuil roulant ; c’était le capital de départ de l’entreprise actuelle. Avec cette somme, il acheta des pièces de rechange auprès d’un fabricant anglais, jusqu’à ce que celui décrète en 1979 « Malheureusement, nous ne pouvons plus vous fournir de pièces car vous êtes devenu un concurrent ». Le premier fauteuil roulant produit en série était le Slalom, construit avec 27 pièces dans le séjour de Rainer Küschall et déjà livré dans plusieurs pays.

Come back to see this video on:

Lire la vidéo

07

1985 – une année importante pour l’entreprise Küschall et des milliers de personnes dans le monde.
En se concentrant sur l’idée que l’homme doit être au centre, et pas le fauteuil roulant, Rainer Küschall a supprimé tout ce qui était inutile dans le fauteuil roulant et a créé toutes les pièces selon les procédés les plus simples possible : le küschall Competition était né. La diminution du volume du fauteuil et les nouvelles possibilités de fabrication ont augmenté le rayon d’action du fauteuil roulant et la mobilité de l’utilisateur. Pour son nouveau design esthétique, Rainer Küschall a reçu le Design Award du Museum of Modern Art ; le fauteuil roulant a ensuite été présenté lors de l’exposition de New York. L’invention de Küschall, le « minimal frame design », a été utilisée jusqu’à maintenant pour la majorité des modèles de fauteuils roulants de nombreux fabricants et a par conséquent amélioré la vie de milliers d’utilisateurs dans le monde.

Come back to see this video on:

Lire la vidéo

Le fauteuil roulant Competition était le modèle de l'avenir. De nombreuses entreprises dans le monde travaillent aujourd'hui à sa construction.

Rainer Küschall

08

Une autre innovation a été présentée à peine un an plus tard : Rainer Küschall conçut un fauteuil roulant pliable avec un mécanisme de pliage horizontal encore unique aujourd’hui. Pour les tétraplégiques suisses, cette innovation était géniale ; cela leur permettait, pour la première fois, de transporter leur fauteuil roulant plié sur le siège passager de leur véhicule, sans avoir besoin de l’aide d’une autre personne. Les voyages s’ouvraient désormais à eux et Rainer Küschall parcourut le monde, un loisir qu’il poursuit toujours aujourd’hui.

Come back to see this video on:

Lire la vidéo

09

En 2002, un autre rêve de Rainer Küschall devint réalité : lors d’un salon de l’automobile, il aperçut une AC Cobra 427, dont le design et la forme lui plurent tellement qu’il décida de l’acheter. Lors de la remise de la voiture, le vendeur lui tendit un prospectus avec les dates des courses et lui dit « Au fait, vous pouvez l’utiliser pour des courses automobiles ». Rainer Küschall obtint sa licence et fut le premier tétraplégique suisse à participer à une course avec une licence internationale. Hockenheim, Monza, Dijon ; le pilote passionné n’omit aucune course automobile et pilota de nombreux véhicules dans toute l’Europe, en terminant souvent sur le podium.

Come back to see this video on:

Lire la vidéo

Je ne sais pas tartiner du beurre sur mon pain. Mais je sais conduire une voiture pendant une course automobile.

Rainer Küschall

10

Rainer Küschall est toujours actif au sein de l’entreprise et est responsable du développement des fauteuils roulants. Les quatre valeurs de Küschall sont fermement ancrées dans l’entreprise, qui est toujours dirigée selon ces principes : performances et mobilité, légèreté et manœuvrabilité simple, précision et qualité suisse et design attrayant.

Come back to see this video on:

Lire la vidéo

Nous ne pouvons pas arrêter de rêver!

Rainer Küschall

  • Record mondial

    200 m, 400 m, 800 m et du marathon

  • 21 médailles paralympiques

    5 médailles d’or, 10 médailles d’argent, 6 médailles de bronze

  • 5 fois champion du monde

    1982, 1983, 3×1985

  • 24 ans de sport en fauteuil roulant

    1968 – 1992

  • 1986 Distinction du Museum of Modern Art

    THE COMPETITION WHEELCHAIR WAS THE FIRST MEDICAL DEVICE ADDED TO THE COLLECTION AT THE MOMA